Pourquoi ?

Aller-au-travail-en-v-lo-rend-plus-heureuxPourquoi ne pas devenir un « vélotafeur » ?

Qu’il pleuve, qu’il neige ou qu’il vente, les « vélotafeurs » prennent leur vélo pour aller au boulot. En France, ils seraient plus de 1,5 million à pédaler plusieurs fois par semaine.

Apparemment le vélotaf rend addict. Il faut dire que le déplacement vaut le coup : c’est le moyen de transport le plus rapide en ville sur des trajets inférieurs à 6 kilomètres. Côté porte-monnaie aussi on voit la vie en rose : environ 1000 euros d’économies par an pour un trajet quotidien de 5kms aller/retour.

On fait du sport, on évite le stress des bouchons et on décompresse en rentrant ce qui ,évite de ronchonner à la maison…elle est pas belle la vie ?

ATTENTION : depuis août 2015 les salariés peuvent désormais officiellement bénéficier de la prise en charge de leurs frais de déplacement domicile-travail en vélo par leur employeur. Cette prise en charge dépend cependant du bon vouloir de l’employeur, elle n’est pas obligatoire pour les entreprises. Les entreprises volontaires ont expérimenté une indemnité de 25 centimes net par kilomètre parcouru en vélo.

 (A consulter : www.velotaf.com, petites annonces, news, matériel…).

chewing-gum-macherPourquoi certains bruits nous rendent dingues

Une moto qui démarre, un train de marchandise qui nous frôle en gare dans un ferraillement de guerre, un avion qui décolle, les klaxons, les sonneries de téléphone, voici des bruits usuels auxquels nous sommes habitués mais qui parfois nous agressent de façon insupportable. VERIRL

Une chaise qui couine et recouine, une porte qui grince, le « tiap tiap » de quelqu’un qui mastique son chewing-gum bouche ouverte, le tic tac d’un réveil, le « frrisch frrich » d’un papier qu’on froisse, le clic clic du stylo qui clique…voici le début de la liste des bruits qui nous vrillent immédiatement les nerfs…

Sans tomber dans la misophonie (trouble neuropsychique qui caractérise la haine de certains sons), nous réagissons parfois violemment à certains sons. Ce qui est paradoxal car nous vivons en permanence dans le bruit, et que certains d’entre nous ne supportent pas le silence. 

Trop de bruit rend malade

Un bruit trop présent peut nous rendre malades. Nous ne pouvons pas échapper aux nuisances sonores, ni le jour ni la nuit, car nous ne pouvons fermer nos oreilles et les fameuses “boules Quiès” ne stoppent qu’une partie des sons, pour ceux qui les supportent. 

Les conséquences du bruit quotidien sur la santé sont plus graves que l’on ne le pense généralement. Troubles du sommeil et de la digestion, hypertension, infarctus du myocarde, dépression, agressivité et difficultés de communication sont les problèmes les plus fréquents. Le bruit peut également être à l’origine de décès précoces.

Le bruit quotidien nuit à notre bien-être et, indirectement, à nos organes internes. Des lésions auditives directes peuvent toutefois apparaître en raison de la fréquentation de lieux de travail bruyants ou de l’écoute de musiques trop fortes.

Quand les moindres bruits sont insupportables

Tiap, slurp, tiap, slurp“…tout le monde connaît au moins une personne qui fait pas mal de bruit avec sa bouche en mangeant, et aspire quand elle boit un liquide genre soupe, ou même en buvant simplement de l’eau parfois. Ah, bien sûr, au Japon il y a un plat traditionnel qui s’appelle “Râmen” ,  bol de soupe avec des nouilles, qu’il faut manger en aspirant et en faisant un certain bruit afin de faire comprendre au chef que c’est délicieux…mais bon ! Et l’intolérance aux bruits style déglutition, mastication, reniflements ou ronflements peut devenir phobique.

En Lituanie, dans un cinéma de Riga, un jeune homme de 27 ans qui mangeait bruyamment du pop corn pendant un film a tellement irrité un spectateur que celui-ci est devenu fou et l’a abattu à la fin de la séance.

Crisp des chips, crack du pain croustillant, salade glissante et “slurpante”, aspiration des huitres ou des moules, floc-floc des glaçons dans le verre, tip tip incessant du clavier du smartphone, tac tac d’une règle contre une table, tous ces petits bruits rendent dingue, “Aaargh, au secours, je vais l’étrangler...”, la tension monte et l’énervement avec.

Du calme, on ferme la bouche et on sourit. La façon idéale d’éviter des problèmes de bruit, c’est de faire preuve de courtoisie envers les autres. D’expliquer calmement ce qui dérange. L’autre ne s’en est peut-être pas aperçu, il comprendra peut-être et même, même (faut pas rêver),  fera en sorte que ça ne se reproduise pas.

——————————————————————————————–

pleine-lune-marseillePourquoi sommes nous perturbés par la pleine lune ?

Sommeil en dents de scie, mauvaise humeur, fatigue, la croyance populaire, depuis la nuit des temps, nous dit que nous sommes influencés par la lune.

Aux plus sceptiques, on raconte que comme notre corps est composé d’eau à 80%, c’est normal, du reste il n’y a qu’à voir les marées ! Dans les maternités et les services psychiatriques, c’est l’effervescence…

Une équipe de biologistes suisses a constaté un phénomène stupéfiant en étudiant une trentaine de cobayes. Durant les quatre jours qui précèdent et qui suivent la pleine lune, la durée totale de sommeil est écourtée de vingt minutes et il faut cinq minutes de plus pour s’endormir, tandis que la phase de sommeil profond est écourtée de 30 %…

En fait, psychiquement et physiquement, nous ne sommes pas tous égaux face à la lune. Chacun a ses croyances, son propre rapport à l’environnement et à la nature, un seuil de sensibilité qui lui est propre. Est-ce pour cela que les femmes, plus sensibles, plus à l’écoute, disent davantage que les hommes être sensibles aux changements de cet astre ?

Marie Janneau

sleep-texting1Portable: pourquoi ne pas dormir avec son portable allumé ?

Vous faites partie des millions de personnes qui dorment tout à côté de leur téléphone ? Ce n’est peut-être pas très intelligent.

Par suite d’une altération dans le système d’auto-régulation de certains processus, comme celui de l’horloge biologique ou des rythmes cardiaques, les radiations émises par les smartphones peuvent nous donner des cauchemars, nous empêcher de dormir, ou nous réveiller plusieurs fois par nuit.

Même si on utilise le réveil du téléphone, il faut l’éteindre pendant la nuit. Même si nous ne l’utilisons pas, il fabrique autant d’ondes pour la station de base et de radiofréquences. Les téléphones sont continuellement en train d’émettre des ondes électromagnétiques mauvaises pour la santé.

De plus laisser le téléphone portable sur la table de nuit augmente les niveaux d’anxiété. Inconsciemment nous restons vigilants et parfois, la nuit, il peut nous arriver de vérifier les mails ou SMS ou de jeter un œil sur les réseaux sociaux. Conséquences:  du stress, des insomnies, des problèmes cognitifs, de l’irascibilité, des maux de tête , etc.

Marie Janneau, 05 59 59 40 76, Bayonne. 

simpozion-fumat-310x165

Arrêt du tabac: pourquoi avoir recours à l’hypnose ? 

Pour que l’hypnose (et toute autre méthode) soit efficace, il faut que la décision vienne du patient lui-même. Personne ne peut décider à sa place, et s’il répond à des sollicitations familiales ou autres, sa démarche sera vouée à l’échec. Longtemps victime de cette dépendance, un jour il perçoit la cigarette comme inutile, étrangère ou trop addictive.

Pourquoi l’hypnose ?

Cette thérapie permet de donner plusieurs suggestions différentes pendant la séance. Le patient choisira celles qui sont, pour lui, les plus mobilisatrices. Par exemple, l’association tabac-nausées, ou le plaisir de respirer, ou encore le désir de se débarrasser d’un produit toxique, de vaincre une dépendance et de retrouver une certaine liberté.

Le thérapeute peut adopter des thématiques différentes

-Utiliser l’hypnose en technique « aversive » :  le tabac est amer, il entraine des problèmes digestifs, parfois des nausées.

-Utiliser l’hypnose pour visualiser l’avenir sans tabac.

-Suggérer directement au fumeur un changement radical qui va modifier son comportement, améliorer sa santé…

Combien de séances ?

Une seule séance d’hypnose peut suffire. Mais on peut poursuivre avec quelques séances de soutien pour confirmer ou poursuivre le sevrage.

Dans le cas de difficultés à arrêter, il faut laisser passer un mois environ avant de reprendre.

L’arrêt brusque et immédiat s’est révélé toujours préférable à l’arrêt progressif. Garder quelques cigarettes « plaisir » induit une reprise progressive ou trés rapide en cas de stress.

Marie Janneau, 7 rue de Gramont 64100 Bayonne

sommeil312_312x234Insomnie: pourquoi ne pas essayer l’hypnose ? 

Si vous vous tournez pendant des heures dans votre lit comme un poisson dans la friture, ou si vous tombez dans les bras de Morphée à minuit pour vous réveiller à 2h du matin, prêt à attaquer une journée qui n’a pas commencé, c’est que, apparemment, vous ne dormez pas bien du tout.

Vous avez essayé les plantes, testé la mélatonine sans succès, bu des tisanes jusqu’à plus soif, avalé quantité de pilules chimiques et vous ne dormez toujours pas, ou pas assez: vous faites partie des 30% de la population européenne qui se plaint de troubles du sommeil.

Dans ce cas, l’hypnose (Hypnose Ericksonienne) est une bonne indication. Cette thérapie soigne les troubles du sommeil dans la mesure où ils sont liés à des phénomènes inconscients. De plus elle est parfaitement adaptée à la gestion du stress et de l’anxiété chronique qui se trouvent à la base des problèmes d’insomnie.

Un questionnaire préalable permettra au thérapeute d’identifier les ancrages négatifs qui peuvent être à la source du problème. Chaque personne étant différente, unique, il n’existe pas de séance d’hypnose type, spécifique, puisqu’on cherchera à traiter la cause.

En en deux ou trois séances, on peut régler la majorité des problèmes et obtenir une amélioration notable.

Pour tous renseignements, vous pouvez appeler le cabinet au 05 59 59 40 76.

imagesPourquoi se fait-on des bleus ?

Je marque, tu marques…elle ne marque pas, pourquoi ? Marquer ou se faire des bleus ce sont ces vilaines ecchymoses violacées qui apparaissent quand on se cogne malencontreusement.

Lors d’un traumatisme du à un impact (quand on se donne un coup par exemple), les capillaires (vaisseaux sanguins très fins) sont touchés et permettent ainsi au sang de se diffuser dans les tissus avoisinant : C’est l’ecchymose ou contusion, encore appelée bleu.

C’est un épanchement diffus et localisé sous la peau, d’une couleur bleutée qui peut aller jusqu’au pourpre, de forme irrégulière.

L’ecchymose va rester bleue durant 4 ou 5 jours, puis la couleur va passer peu à peu à un joli vert pendant une durée équivalente, puis au jaune et disparaître. Ce changement de couleur est du aux multiples transformations que doit subir l’hémoglobine (pigment de coloration rouge contenu par les globules rouges) pour être détruite par les macrophages, les cellules du tissu conjonctif de la peau d’origine sanguine.

Seule chose à faire : prendre en suivant 3 à 5 granules d’Arnica 9ch et répéter l’opération plusieurs fois les jours suivants. Si le « bleu » est important je conseille une dose d’arnica dans les minutes qui suivent, puis  3 granules toutes les heures pendant une demi journée. C’est efficace !

Je-n-arrive-pas-a-me-lever-le-matin_width1024Et pourquoi faudrait-il sauter du lit le matin ?

C’est le retour des vacances, et c’est franchement dur. Alors prenons soin de nous pour ne pas perdre les bénéfices de ces quelques jours entre parenthèses.

Evidemment, il faut bien se lever, mais pourquoi se jeter frénétiquement hors de son lit comme un robot ? 90% des français interrompent leur sommeil quand le réveil sonne. Un traumatisme qui accélère brutalement le rythme de nos ondes cérébrales et nous met de mauvaise humeur.

Regardons comment se réveille un chat : il baille, s’étire lentement, fait le dos rond, tend le cou…Imitons-le : encore allongé dans une douce chaleur, baillons, étirons bras et jambes, bougeons les doigts et les orteils, tournons les yeux à droite et à gauche, massons-nous le visage et respirons.

Puis essayons de « penser positif », les idées parasites, ne laissons pas le stress s’installer et la culpabilité des 3 minutes passées à cet exercice nous envahir. Maintenant, allons-y gaiement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s